Malik, guide accompagnateur Huwans au Sénégal, nous parle de sa terre maternelle.  Il a notamment participé à la création du circuit «Itinérance au pays des griots» où il nous raconte les rencontres de villages en villages, au pays de la Teranga.

 

 

 

 

Un pays haut en couleurs et en aventures

Comment résumer en quelques mots un tel voyage. Une belle palette de couleurs s’offre à nos yeux : le rose du lac salé, les couleurs vives des bateaux de pêche de Kayar,  le vert des zones maraîchères et enfin les teintes changeantes des sables de Lompoul. En plus de la marche à pied, nous empruntons plusieurs moyens de transport comme les chevaux, les dromadaires, un grand camion 4×4, les pirogues, sans oublier nos dévoués compagnons Rififi, Rantanplan et Rintintin, nos 3 ânes bâtés.

Un exceptionnelle richesse humaine et culturelle

Nous allons de villages en villages, plonger dans le quotidien de plusieurs ethnies aux traditions séculaires fortes, lebous, diola, peul, sérère et pour que la rencontre soit belle, nous apprenons aux voyageurs quelques mots de wolof. Ce cours nous permet d’apprendre les premiers rudiments, véritables passeports dans toutes nos rencontres à venir. Nos premières prononciations maladroites nous permettent d’engager un échange particulièrement jovial avec nos hôtes Sénégalais! A chaque instant de la journée un émerveillement, une sérénité, de grands rires, une découverte et je ne peux que souligner l’accueil chaleureux des Sénégalais, on est bien au pays de la Teranga !

Du mafé au tieboudien

Ajoutons que pour régaler tous nos sens, nos repas dont la plupart sont partagés et parfois confectionnés avec nos hôtes, nous permettent de découvrir une incroyable symphonie de saveurs et couleurs. Nous prolongeons ce moment mémorable par la cérémonie des 3 thés à l’ombre de l’acacia, endroit propice à toutes les palabres.

Des rencontres étonnantes

Nous donnons le temps à la rencontre, pour que l’émotion soit possible. Nous rejoignons par exemple la famille de Bakary, d’origine Lébou qui nous parlera de la vie des pêcheurs de Kayar et un Marabout, notable et doyen, qui nous raconte l’histoire de son village. Dans la journée, nous pouvons engager un match de foot avec les enfants rentrés de l’école ou s’initier à la lutte Sénégalaise, les deux sports populaires nationaux. Et nos soirées, au coin du feu de camp, seront faites de contes wolof et de chants griots au son de la Kora et nous initions les voyageurs à la la stratégie de l’Awalé, le jeu des semences, au Yoté ou au Wali.

Découvrez nos autres voyages au Sénégal!

 

Partagez cet article !