Isabelle, conseillère des voyages Huwans en Asie, rentre de notre « Trek au cœur des minorités du haut Tonkin ». Elle nous fait partager son aventure auprès du peuple Tay au travers d’un récit rempli d’anecdotes, de saveurs et de générosité.

 

 

 

 

Le Nord Vietnam, une région authentique et atypique

Le Nord Vietnam est un territoire dépaysant avec des décors qui conjuguent forêts de bambou, plantations de thé vert séculaires ou encore montagnes sculptées en terrasses culminants à 3000m. Entre les rizières, les fleuves et la baie d’Along, l’eau est aussi un élément omniprésent. Cette région est particulièrement attachante et différente des clichés classiques et cela grâce à la gentillesse et la convivialité de ses habitants. On peut y rencontrer diverses minorités telles que les Tay , les Hmong, les Man ta pan, les Yaos Rouges ou encore les Nung. On retrouve ces ethnies sur les marchés colorés, lieux d’échanges authentiques où l’on découvre toute la variété des produits régionaux: vêtements tissés, buffles, cochons , canards mais aussi insectes séchés, et bien d’autres surprises… Les vietnamiens mangent vraiment tout.

Découvrir le Haut Tonkin avec Huwans clubaventure, c’est…

Un pur moment de partage et de rencontres avec les ethnies locales et spécialement avec les Tay.  Nous vivons tous les instants de leur quotidien dans leurs maisons sur pilotis avec le sol en bambou et le toit en latanier. Nous préparons et dégustons des brochettes de porcs à la citronnelle, des pousses de bambou et des salades de liserons. Pour ma part, j’ai souhaité tenter une nouvelle expérience culinaire avec les vers de palmiers grillés préparés avec soin par le cuisinier de notre équipe locale, un régal !

Un souvenir inoubliable: les chiques de bétel

Nous avons fait une halte un midi dans une famille Tay et la grand- mère de la maisonnée, après m’avoir observée sous toutes les coutures, m’a demandée spontanément si je voulais goûter au bétel avec elle, j’ai bien sûr accepté. Par la suite, une dizaine de femmes nous ont rejoint et nous nous sommes toutes retrouvées pour préparer, de façon traditionnelle, les racines, le tabac et les feuilles avant de chiquer. Ce que je ne savais pas c’est que les chiques de bétel colore la salive et la langue en rouge. Après la surprise et l’étonnement face à cette découverte s’en sont suivis des éclats de rire mutuels.

Le Vietnam du Nord vous a plu ? Venez découvrir tous nos voyages au Vietnam.

Partagez cet article !