Rajeev, créateur des voyages en Himalaya rentre tout juste du Ladhak.
Il nous parle de son itinéraire « Rencontres et randonnées Ladhakies » et nous livre ses anecdotes, les rencontres qu’il a faites et ses astuces pour les futurs voyageurs.

 

 

Notre circuit « Rencontres et randonnées Ladhakies »

Le vrai point fort de ce voyage c’est évidemment les rencontres avec la population ladhakie. Durant le trek, nous traversons de petits villages typiques où nous avons un accueil très chaleureux. De plus, les quatre nuits « chez l’habitant » nous laissent le temps de découvrir le mode de vie locale. Même avec la barrière de langue, nous pouvons échanger avec eux et parfois même avec beaucoup d’émotions, comme ce fut le cas à Hemis où nous avons eu une conversation philosophique et inoubliable (en anglais) sur la vie. Il faut dire que les ladakhis sont toujours souriants, positifs et ont un excellent sens de l’accueil. Un autre point fort de ce voyage c’ est aussi la diversité du programme. En effet, il combine les visites culturelles et les petites randonnées faciles, permettant à la fois de découvrir la richesse culturelle et naturelle du Ladakh.

Durant ce voyage, nous visitons les monastères les plus connus de la vallée de l’Indus, comme ceux de Lamayuru ou d’Alchi, mais également  les monastères de Temisgam et de Phyang, moins connus mais tout aussi intéressants. Ces visites permettent d’avoir les premières notions du bouddhisme, omniprésent dans la vie quotidienne des ladakhis. C’est aussi une région très aride avec des vallées escarpées où les couleurs des roches varient en fonction de la lumière du jour et contrastent avec la verdure des petits villages oasis. En toile de fond, nous apprécions les sommets enneigés tout au long du trek. C’est merveilleux !

JF Vibert- Actionreporter.com

L’instant unique du voyage

Le premier jour du trek lorsque nous sommes arrivés à Yangtang, à l’entrée du village quelques personnes âgées étaient réunies devant une maison. Lorsqu’ils nous ont vu, nous avons eu droit à un grand « Julay » (« Bonjour » en ladhakis). Nous sommes naturellement allés nous asseoir avec eux. Il y a eu des échanges de sourires, de rires et de regards. Puis, lorsque notre guide ladhaki est arrivé, nous avons pu communiquer. Les deux femmes ladakhies ont tout de suite adopté Marie et Coralie, 2 voyageuses du groupe. C’était drôle et à la fois émouvant de les voir comparer leur couleur de peau et de cheveux avec Coralie. Et finalement, une des femmes a passé la soirée avec nous !

Au coeur des maisons ladhakies

L’essentiel pour Huwans clubaventure c’est l’envie des hôtes de rencontrer des occidentaux et de partager un moment de vie ensemble. Nous logeons dans de grandes maisons traditionnelles avec une salle de prière que l’on peut visiter à la demande. Il est possible de dormir à la belle étoile sur le toit terrasse, avec un bon sac de couchage, pour apprécier le ciel étoilé. Convivialité garantie !

Astuces pour les futurs voyageurs

Ce voyage est conçu avant tout pour ceux qui veulent découvrir mais aussi rencontrer et échanger avec la population locale. Les ladhakis sont parfois timides mais une fois la barrière brisée, ils sont très abordables.
Un conseil alors, n’hésitez pas à faire le premier pas et apprenez quelques mots ladhakis avec le guide local pour faciliter l’entrée en matière !

 

Venez rencontrer Rajeev et découvrir une autre destination : le Népal lors de nos conférences:
Le mercredi 11 juillet 2012 à Lyon
Le jeudi 12 juillet 2012 à Paris

 

Partagez cet article !